La médiation familiale et le médiateur familial

La Médiation Familiale

Mes publications


Alice de Lara


Historique du concept de médiation


La médiation est un "vieux" concept. Elle est "universellement connue parmi les groupes humains, depuis les sociétés les plus primitives jusqu'aux sociétés contemporaines"(Justin Lévesque).

Elle a été réactualisée outre-Atlantique depuis le 19ème siècle.

Depuis les années 1970, elle s'est développée aux Etats-Unis et au Canada et s'est vue transposée au domaine des conflits conjugaux et familiaux.

En Europe, et en particulier en France, les associations de parents divorcés, dont le Mouvement de la Conditon Paternelle, s'inspirant de l'expérience de Lisa Parkinson en Grande-Bretagne(depuis 1977), ont contribué à introduire ce concept, qui consite à faire intervenir une tierce personne, neutre et impartiale, le médiateur, pour favoriser la résolution des litiges. La médiation est une démarche relationnelle permettant aux parents de gérer les conséquences de leur divorce ou de leur séparation, dans un esprit de co-responsabilité.


La médiation familiale


Le conflit, la séparation, le divorce après une rupture amoureuse engendrent la rupture du lien matrimonial ou conjugal.

Cette rupture amoureuse est source de sentiments d'échec ou d'incomplétude, de culpabilité, d'agressivité, de rancune, bref de souffrances à des degrés divers, pouvant aller jusqu'au désespoir.

Le traumatisme psychique qui en découle peut être apparent ou enfoui dans l'inconscient parental ou celui de leurs enfants.

La procédure de divorce ne suffit pas, bien souvent, à donner une réponse suffisante.

La Loi a ses limites.C'est pourquoi il existe un courant jurisprudentiel en faveur de la médiation familiale.

La médiation familiale, en effet, peut se définir comme une nouvelle approche de la gestion des conflits, suite à une séparation après une rupture amoureuse de la vie de couple.

Elle a pour objectif d'aider les parents:

- à rétablir une communication perturbée par la situation de rupture,

- à élaborer par eux-mêmes, dans un esprit de co-responsabilité, les modalités de vie et les solutions adéquates mutuellement acceptables pour eux et leurs enfants,

- à construire un accord durable, éventuellement validé par un Protocole d'Accord , qu'ils peuvent présenter au Juge au Affaires et Familiales(JAF), s'ils le souhaitent,

- à aborder le ou les conflits, afin de les comprendre et tenter de les dépasser.

Le médiateur familial est une tierce personne qualifiée, ayant une formation spécifique, respectant un code de déontologie , régie par la Charte Européenne de formation des Médiateurs familiaux de l'A.P.M.F.

C'est un professionnel impartial dont les couples demandent ou acceptent l'intervention confidentielle pour une médiation familiale. 

Son action s'inscrit dans un cadre indépendant du système judiciaire , souvent au sein d'une Association.

Il est le représentant de la loi communautaire.En effet, le médiateur familial est perçu comme le garant des normes éthiques et morales de la communauté, sans fonction d'autorité.
La médiation familiale ouvre un espace contenant, point de convergence de l'expression des désirs et espoirs de chacune des parties.

En résumé,

Le rôle du médiateur familial est de donner aux parents la possibilité de puiser en eux-mêmes les ressources qui vont leur permettre de retrouver la communication interrompue, de parler des conflits et dire leurs souffrances, afin que puisse être abordée, par la suite, la réorganisation familiale, dans le respect des besoins de chacun et dans l'intérêt des enfants.

La médiation familiale aura ainsi été une passerelle, substituant le dialogue et la concertation au conflit et à l'incommunicabilité.


Autres articles :


Retour à la page d'accueil