Confiance en soi et la jalousie dans le couple

Jalousie et estime de soi

Mes publications

Alice de Lara

La jalousie est une émotion souffrante mélange de peur, de colère, de frustration, de tristesse, et d'un manque d'estime de soi...

Elle se traduit par des pensées et des sentiments d'insécurité, de peur d'être délaissé, un manque de confiance en soi et et une inquiétude qui pousse à remettre en question la confiance envers autrui et envers soi-même. Le jaloux doute de son potentiel de séduction ou a peur de perdre son identité dans le couple (angoisse de fusion), il a donc un problème de confiance en soi et d'estime de soi.

La jalousie représente un enfermement psychologique et une certaine perte de liberté. Elle traduit un conflit intrapsychique. Elle a pour fonction de renseigner le jaloux sur ses besoins affectifs.

Cependant, elle est complexe et universelle. Elle peut toucher toute personne, sans distinction de sexe, d'âge ou de milieu social.

C'est un sentiment courant et "naturel" qui trouve ses racines profondes dans l'enfance. Pour Freud, il est même normal d'éprouver de la jalousie. Nous avons tous besoin d'être aimés et même préférés. Quoi de plus banal et insupportable que de ressentir ce sentiment souvent inavouable car il masque des frustrations ou des désirs inavoués? C'est même, parmi les sentiments humains, celui que l'on dissimule le plus.

Pour Lacan, c'est une souffrance inhérente au développement normal de l'enfant, quand il réalise que, dans la relation à la mère, il n'est plus tout seul (présence du père, naissance d'un nouvel enfant...), ce qui va lui permettre de sortir de la fusion avec elle. Tout dépendra donc de la façon dont ce traumatisme important, cette blessure, auront été vécus.

Il existe, selon Freud, trois formes de jalousie:

* la jalousie normale, où le partenaire est inconsciemment identifié à la mère ou au père

* la jalousie projetée, où le jaloux soupçonne l'autre de sa propre infidélité

* la jalousie délirante...

Qu'elle soit simple ou pathologique, la jalousie amoureuse fait partie intégrante de la vie du couple.En effet, dans l'amour, l'autre vient occuper une place privilégiée qui peut aboutir à une dépendance affective, terreau de la jalousie.

Les signes de jalousie peuvent donc représenter une alerte qui montre qu'il y a un problème dans le couple et que l'autre n'apporte plus la satisfaction et la sécurité nécessaires.

Mais où se situe la limite entre une jalousie modérée, "normale" et un trouble pathologique qui peut gâcher la vie du conjoint?

Ainsi, la jalousie maladive s'exprime en dehors de toute menace réelle, avec la peur intense d'être trompé ou abandonné et peut conduire à une possessivité insupportable, un harcèlement incontrôlable, voire à de la violence. 

Cette forme de jalousie amoureuse peut perturber profondément la relation et empiéter complètement sur la vie du couple. Les nouvelles technologies, avec Internet, Facebook, sms, emails...peuvent alimenter la jalousie de certains. La consultation d'un thérapeute peut être nécessaire pour aider, dans le cadre d'une psychothérapie, ces personnes à surmonter leur méfiance excessive et irrationnelle.

Dans le cadre d'une démarche psychothérapique, qu'elle soit individuelle ou conjugale, il s'agira donc de favoriser la confiance en soi et d'amener la personne jalouse à faire le lien entre son vécu, notamment celui de son enfance et de ses liens familiaux, et sa situation actuelle. Cela lui permettra de définir un cadre objectif en s'intéressant aux faits plutôt que de baser sa réflexion sur des suppositions souvent injustifiées.


Autres articles: